SOEUR THÉRÈSE-DE-L'EUCHARISTIE
(Thérèse Tremblay)
1931 -

Enfance et formation religieuse

Née en 1931, Thérèse Tremblay entreprend ses études primaires au Lac-Saint-Jean et les termine à Chicoutimi. Vers l’âge de 16 ans, elle travaille comme employée à l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier, où elle fait connaissance avec la communauté des Augustines de la Miséricorde de Jésus.

En 1949, Thérèse Tremblay fait son entrée au monastère des Augustines de Chicoutimi. Elle est accueillie par sœur Marie-de-l’Eucharistie (Yvonne Deslauriers, 1889-1953), maîtresse des novices, et sœur Saint-Louis-de-France (Eugénie Mathieu, 1887-1985), supérieure de la communauté. Pendant ses années de formation religieuse, elle s’initie au charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus. En 1951, elle prononce ses vœux et reçoit le nom de sœur Thérèse-de-l’Eucharistie. Elle rejoint ainsi sa sœur, sœur Sainte-Agnès-de-Jésus (Rose-Yvonne Tremblay, 1916-1951) et sa tante, sœur Saint-Georges (Éva Tremblay, 1891-1973).

Origine

L'Ascension (Lac Saint-Jean)
Années de service

1951-1991
Spécialités

Responsable des cours d'infirmières auxiliaires - Infirmière et stomothérapeute
Particularité

Fonde l'association des stomisés du Saguenay - Lac-Saint-Jean

Formation et expérience professionnelle

En 1952, elle amorce des études à l’École Mater Amabilis de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. De 1954 à 1957, elle complète et reçoit son diplôme à l’École des infirmières de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. En 1957, elle reçoit aussi son diplôme en théologie de l’Institut Pie XI. En 1964, elle complète son baccalauréat en Sciences infirmières de l’Université de Montréal et en 1970, elle termine son brevet d’enseignement de l’Université du Québec à Chicoutimi. En 1984, l’Université de Montréal lui décerne un certificat en stomothérapie.

Au début des années 1950, sœur Thérèse-de-l’Eucharistie entreprend sa vie professionnelle sur les départements de l’hôpital. Elle est infirmière-chef de 1958 à 1960. De 1964 à 1966, elle est nommée coordonnatrice clinique à l’École des infirmières, où en 1965, elle effectue un remplacement à titre de directrice. En 1964, les autorités de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier fondent l’École des gardes-malades auxiliaires. Sœur Thérèse-de-l’Eucharistie y enseigne jusqu’en 1969. Elle poursuit son œuvre d’éducatrice à l’École Laure-Conan de la Commission scolaire du Saguenay comme responsable des cours d’infirmières auxiliaires.

De 1969 à la fin des années 1970, elle est la principale adjointe pour toutes les options professionnelles de l’Institut du Bon-Conseil de Chicoutimi. De 1979 à 1991, elle travaille à titre d’infirmière et stomothérapeute à l’Hôpital de Chicoutimi. Les autorités de l’hôpital lui ont demandé aux débuts des années 1980 d’organiser le service de stomothérapie et d’offrir l’enseignement au personnel dans tous les centres hospitaliers de la région. En 1981, sœur Thérèse Tremblay fonde l’Association des stomisés du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Sous sa présidence, l’Association publie le Journal de l’Association des stomisés du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En 1984, elle donne des cours en stomothérapie. Elle prend sa retraite professionnelle en 1991. À cette occasion, elle reçoit le grand prix « Renaissance » décerné par les Associations des stomisés du Québec et le « Prix du Bénévolat Canada » décerné par le Gouverneur général du Canada.

Conclusion

Pour toutes ses réalisations, Soeur Thérèse-de-l'Eucharistie mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008