SOEUR SAINTE-MARGUERITE
(Marie-Louise Tremblay)
1894 - 1984

Enfance et formation religieuse

Née à Chicoutimi en 1894, Marie-Louise Tremblay étudie chez les sœurs du Bon-Pasteur. Elle termine ses études en 1911; une classe de 56 élèves l’attend à Sainte-Hedwidge au Lac-Saint-Jean. En 1913, elle entreprend une retraite pour connaître sa vocation.

Le 15 août 1913, elle est accueillie par mère Saint-Gabriel (Julie-Émilie Lamarre, 1845-1922), supérieure, et mère Sainte-Marguerite-Marie (Azilda Gauthier, 1880-1958) qui sera sa maîtresse des novices. Pendant les prochaines années, elle s’initie au charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus. En 1914, elle reçoit le nom de sœur Sainte-Marguerite.

Origine

Chicoutimi
Années de service

1913-1968
Spécialités

Technicienne en électrocardiologie
Particularité

Implication dans l'évolution du système hospitalier 

Formation et expérience professionnelle

Sœur Sainte-Marguerite commence sa profession auprès des orphelines dès 1913. De 1915 à 1918, elle travaille : à l’Orphelinat, auprès des malades des différents départements, à l’apothicairerie, aux rayons X, à la pharmacie, à la salle d’opération, à l’électrocardiologie et métabolisme de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier.

 En 1922, elle travaille au service des rayons X. De 1927 à 1931, la pharmacie, la salle d’opération et le dispensaire reçoivent ses services. Pendant les sept prochaines années, elle travaille au département Sacré-Cœur, où elle est accueillie à la pharmacie et la salle des pansements, avant son retour aux études en électrocardiologie en 1945. À son retour, l’hôpital étant dans une période de changement, elle inaugure ce nouveau département où elle travaille jusqu’en 1968.

Conclusion

Sœur Sainte-Marguerite ayant connu les Mères fondatrices de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier, a été formée à la médecine où l’hôpital était un lieu de résidence, de refuge et un lieu aussi de soins de derniers recours. Par la suite, elle connaît les débuts de la médecine hospitalière et la période dynamique de développement de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. C’est l’une des rares religieuses à avoir connu toutes les facettes de l’évolution du système hospitalier durant ses 55 années de services à l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. À ce titre, elle mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008