SOEUR SAINTE-AGATHE-DE-JÉSUS
(Lucienne Desbiens)
1918 -

Enfance et formation religieuse

Lucienne Desbiens est née à Saint-Étienne-de-Bolton dans le diocèse de Sherbrooke. En 1938, Lucienne Desbiens fait son entrée au noviciat des Augustines de Chicoutimi. Elle est accueillie par sœur Marie-de-l’Eucharistie (Yvonne Deslauriers, 1889-1983), supérieure, et par sœur Saint-Louis-de-France (Eugénie Mathieu, 1887-1985), maîtresse des novices. Auprès de ces femmes formées aux premières heures de la fondation, elle s’initie au charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus. À sa profession, elle reçoit le nom de sœur Sainte-Agathe-de-Jésus.

Origine

Sainte-Étienne de Bolton (Sherbrooke)
Années de service

1939-2006
Spécialités

Personnes âgées, chirurgie, médecine, obstétrique, orthopédie
Particularité

Initiatrice de la "Revalorisation du milieu hospitalier"

Formation et expérience professionnelle

Dès 1939, sœur Sainte-Agathe-de-Jésus amorce sa profession auprès des malades de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier, les personnes âgées féminines, les vieillards et les patients de la chirurgie. En 1944, elle entreprend ses études à l’École des infirmières qui a ouvert ses portes en 1938. À la fin de son cours, elle est nommée officière sur les unités de soins en médecine et en obstétrique. En 1953, la communauté la nomme directrice de la résidence des employées féminines (Maison Notre-Dame). En 1956, elle devient directrice de ces employées. En 1959, elle travaille à l’Urgence. En 1968-1969, après ses études à l’Université de Montréal, elle est nommée officière du département d’orthopédie. En 1977, elle est l’initiatrice de la « Revalorisation du milieu hospitalier » qui a pour but de remettre en évidence certaines valeurs du milieu et de créer un climat plus humain et plus chrétien à l’hôpital. En 1979, elle reçoit un mandat de l’Évêque pour la pastorale hospitalière. Jusqu’en 2006, elle poursuit ce travail hospitalier auprès des malades et de leur famille.

Conclusion

Avec une carrière de plus de 65 ans de travail auprès des malades, sœur Lucienne Desbiens fait partie de ces religieuses qui ont marqué l’évolution de l’hôpital par leur formation et leur travail. Pour toutes ses réalisations, elle mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008