SOEUR SAINT-PAUL
(Bertha Bouchard)
1900-1963

Enfance et formation religieuse

Née à Bagotville le 20 octobre 1900, Bertha Bouchard termine ses études chez les sœurs du Bon-Pasteur de Chicoutimi en 1917. Elle enseigne pendant trois ans à Bagotville avant d’aller chez les Ursulines de Roberval à la recherche de sa vocation. Le 15 août 1921, elle fait son entrée au noviciat du monastère des Augustines de Chicoutimi. Peu après, celle-ci devient supérieure et sœur Marie-du-Saint-Esprit[3] prend la responsabilité du noviciat. C’est elle qui l’initie au charisme de la communauté. À sa profession, elle recevra le nom de sœur Marie-Anne-de-Jésus.

C’est auprès de sœur Saint-Vincent-de-Paul (Augustine Dubuc, 1872-1948) comme maîtresse des novices, et de sœur Sainte-Marguerite-Marie (Azilda Gauthier, 1880-1958) comme supérieure, qu’elle s’initie au charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus.

Origine

Bagotville
Années de service

1922-1962
Spécialités

Nutrition

Formation et expérience professionnelle

Après quelques années à l’orphelinat, sœur Saint-Paul travaille pendant dix-sept ans à la serre de l’hôpital. En 1926, elle reçoit sa licence d’infirmière. De 1943 à 1947, elle répond aux demandes des autorités de la communauté et entreprend quatre ans d’études à Montréal et une année de stage à Toronto comme nutritionniste. À son retour, elle devient responsable des services alimentaires pendant 15 ans. Dans les années 1950, elle donne des cours dans les hôpitaux de la région (Jonquière, Dolbeau, Alma et Roberval). À force de labeur, de ténacité, elle réussit à monter ces services sur une base des plus fonctionnelles, lesquels répondaient aux normes de l’agrément des Hôpitaux du Québec en 1951. Cette même année, elle écrit un livre de nutrition et de diétothérapie et assure l’enseignement de cette discipline aux étudiantes infirmières de l’École des infirmières de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier.

Conclusion

Par son travail, sœur Saint-Paul a réussi à faire reconnaître les services alimentaires de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier aux Hôpitaux du Québec et à répondre au charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus, offrant aux malades une alimentation équilibrée et thérapeutique. Pour son travail acharné, sœur Saint-Paul mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008