SŒUR SAINT-BERNARDIN-DE-SIENNE
(Yvonne Bilodeau)
1914-1978

Enfance et formation religieuse

Yvonne Bilodeau est née à Montréal en 1914. Le 8 septembre 1932, elle fait son entrée au noviciat de la communauté. Elle se laisse guider par soeur Saint-Louis-de-France[1] comme maîtresse des novices et par soeur Sainte-Marguerite-Marie[2], supérieure, afin de connaître et d’approfondir le charisme des Augustines de la Miséricorde de Jésus. Elle fait profession le 5 août 1933 et porte le nom de sœur Saint-Bernardin-de-Sienne.

Origine

Montréal
Années de service

1944-1967
Spécialité

Radiologie

Expérience professionnelle

Avec son diplôme d’infirmières obtenu en 1944 à l’École des infirmières de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier, elle débute son travail auprès des malades sur plusieurs départements. L’hôpital moderne nécessitant plus de compétence, les autorités de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier demandent à plusieurs religieuses de compléter des études supérieures. De 1947 à 1949, sœur Saint-Bernardin-de-Sienne va se spécialiser à Montréal en radiologie. À son retour, elle assume la direction du Service de radiologie tout en enseignant à l’École de techniciennes en radiologie fondée par la communauté.

Conclusion

À l’époque où l’hôpital est tourné vers le progrès, sœur Saint-Bernardin-de-Sienne, grâce à sa formation et à son expérience, participe à l’évolution du service de radiologie de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. Par son enseignement, elle a formé des techniciennes et des techniciens en radiologie. Habile technicienne elle-même, elle offre un accueil remarquable aux malades qu’elle rencontre à longueur de jour. Elle fait partie de ces religieuses qui ont donné un souffle de renouveau à l’hospitalisation au Saguenay–Lac-Saint-Jean. À ce titre, elle mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

[1] Eugénie Mathieu, 1887-1985.
[2] Azilda Gauthier, 1880-1958.

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008