DOCTEUR MARCEL LAPOINTE
1920-1980

Enfance – Études – Formation

Marcel Lapointe est né à Chicoutimi en 1920. De 1925 à 1934, il étudie à l’école primaire et à l’Académie commerciale de Chicoutimi. À la fin de ses études, entre 1934 à 1939, il fait ses humanités classiques au Juvénat des Capucins à Ottawa. De 1941 à 1944, après une année au noviciat de Limoilou, il étudie la philosophie et la théologie au Scolasticat des Capucins, à Pointe-aux-Trembles. Cette même année, il s’inscrit à la faculté de médecine de l’Université Laval. Il est reçu médecin le 19 juin 1949. Il fait son internat et sa résidence à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à l’Hôpital Saint-François-d’Assise et à l’Hôpital du Saint-Sacrement de Québec.

De 1949 à 1951, il revient dans la région, à Arvida, pour y pratiquer sa profession avant d’aller aux États-Unis se perfectionner au Presbyterian Hospital et au Beth Israël Hospital de New York. En 1953, il obtient une maîtrise en administration hospitalière décernée par l’Université Columbia de New York.

Au retour d’un voyage en Europe et de stages dans divers hôpitaux en France, en Angleterre, en Belgique, en Hollande et en Italie, les autorités de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier l’engagent.

Origine

Chicoutimi
Années de pratique

1954-1974
Spécialité

Administration
Particularité

Premier directeur médical

Le docteur Marcel Lapointe et l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier

En janvier 1954, il devient le premier directeur médical de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier. Il a comme devoir unique et essentiel de s’occuper de la question médicale dans l’hôpital, de favoriser la formation du personnel et d’entretenir les bonnes relations entre l’administration et le corps médical. À la même époque, il agit aussi à titre de directeur du Comité des relations extérieures de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier.

De 1958 à 1960, le docteur Lapointe devient le deuxième directeur médical de l’Hôtel-Dieu de Roberval (une journée par semaine) tout en continuant à travailler à Chicoutimi et à l’Hôtel-Dieu de Dolbeau. En 1967 et 1968, il collabore à la mise en place des hôpitaux de Malartic, d’Armagh et de Rivière-du-Loup. À la suite d’une maladie, il quitte l’Hôpital de Chicoutimi en 1974. En 1975, il est nommé membre honoraire du Conseil des médecins et dentistes de l’Hôpital de Chicoutimi.


Conclusion

En tant que premier directeur médical de l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier et en raison de son implication au réseau de la santé régional et provincial, le docteur Marcel Lapointe mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008