DOCTEUR JEAN LAROCHELLE
1934 -

Enfance et formation

Jean Larochelle est né à Plessisville; après ses études de médecine et sa spécialisation en pédiatrie, il obtient son doctorat en médecine de l’Université Laval en 1960. Il s’installe à Chicoutimi et entame sa carrière à l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier.

Origine

Plessiville
Années de service

1964-2002
Spécialités

Pédiatrie et maladies héréditaires

Jean Larochelle et la pédiatrie à Chicoutimi

Le docteur Larochelle arrive à Chicoutimi comme pédiatre au début des années soixante. Il fonde la Clinique de pédiatrie de Chicoutimi avec les docteurs Gervais Aubin, Jean-Charles Claveau et Maurice Tremblay. Ensemble, ils poursuivent l’œuvre du docteur Edmond Potvin[1], qui avait ouvert son bureau de pédiatrie à Chicoutimi en 1941 et qui avait organisé, en 1942, le service de cette spécialité à l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier qui était devenu « un service des mieux organisés et des mieux équipés ».[2]

En 1965, après quelques années de pratique, le docteur Larochelle observe des petits patients avec une maladie hépatique, ce qui le mène, avec des collègues de Montréal et de Québec, à la découverte de la tyrosinémie. À cette époque, l’hôpital a 160 lits réservés pour la pédiatrie. Il poursuit avec acharnement son travail et s’intéresse de plus en plus à la recherche.

En 1989, le docteur Larochelle reçoit le « Prix Letondal » de l’Association des pédiatres du Québec, afin de souligner la contribution exceptionnelle de l’un de ses membres au développement des soins pédiatriques au Québec. Le docteur Larochelle a été le premier récipiendaire de ce prix prestigieux. Avant-gardiste, le docteur Larochelle était un fin observateur de la pédiatrie et n’hésitait pas à utiliser une approche innovatrice dans les soins. Il fut un des premiers médecins au Québec, et fort probablement le premier pédiatre, à s’occuper du Syndrome de la Tourette et à en initier les traitements.

Au-delà du grand pédagogue, du prodigieux clinicien, de cet observateur chevronné, de cet éminent scientifique, il y la le pédiatre doté d’un humanisme exceptionnel.

Après 35 ans de pratique en pédiatrie, pendant lesquels il aurait ausculté plus de 7000 bébés par année et reçu des patients de trois générations, le docteur Larochelle prend une retraite bien méritée.

Conclusion

Pour son apport à la pédiatrie, aux maladies héréditaires et à la recherche, le docteur Jean Larochelle mérite sa place comme Membre émérite du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

[1] Membre émérite
[2] Biographie du docteur Edmond Potvin

 

 
 
   Politique de confidentialité |  Réalisation
(c) Gouvernement du Québec, 2008